Page d'accueil Biographie Musées Ventes Publiques Expositions Bibliographie Collections privées Piano optophonique

Home page Biography Museums Auctions Exhibitions Bibliography Private collections Piano optophonic

Biographie

1888: Né à Kherson en Ukraine (Russie).

1903-1907: Après ses études à Odessa, entre à l'Académie Imperiale des beaux-arts de Saint Pétersbourg.

1907-1910: Participe aux premières expositions historiques de l'avant-garde russe avec les groupes «Stéphanos» à Moscou, «VienokStéphanos» à Saint Pétersbourg, «Zvieno» à Kiev, groupe qui se voulait synthèse de tous les arts regroupant peintres, musiciens, sculpteurs. Baranoff travaillera par la suite dons ce même souci de synthèse des arts. Réalise une sculpture polychrome, SYMPHONIE N°1 (conservée au MoMA - Metropolitan Muséum of Art à New York).

1910-1914: Part pour Paris. Se fait appeler Daniel Rossiné. Commence à sculpter et expose au Salon des Indépendants. Assume les conquêtes du cubisme puis du dynamisme futuriste. Nourri de nombreux contacts artistiques et se lie d'amitié avec Robert et Sonia DELAUNAY pour lesquels il éprouve une grande admiration et avec qui, il entretiendra des relations jusqu'à sa disparition. Il affirme son originalité dès l'exposition de sa Symphonie n°2 sculpture polychrome faîte d' « assemblages paradoxaux » et qui soulèvera de nombreuses critiques et qui attire l'attention de Guillaume APOLLINAIRE.

Fait partie de l'Ecole de Paris. Installe son atelier à LA RUCHE où il côtoie ARCHIPENKO, CHAGALL, DOBRINSKY, SOUTINE, ZADKINE. Il participe également aux soirées de Paris données par la Baronne d'OETTINGEN et Serge FERAT où ils reçoivent l'avant garde russe et parisienne aux cotés d'EXTER, GONTCHAROVA, LARIONOV, SURVAGE ou encore Max JACOB et le critique André SALMON.

1915-1917: Voyage en Norvège. Expose à Kristiana (Oslo). Enrichi de nouvelles expériences, il invente un nouveau principe plastique pour appréhender le réel, fondé sur l'utilisation du ruban de Möbius. Premier concert de son invention le PIANO OPTOPHONIQUE.

1917-1922: Prend le double nom de Baranoff Rossiné. A la révolution de février, revient en Russie et occupe des fonctions officielles. Il se marie en 1919, sa femme décède en 1920 après avoir donné naissance à Eugène (décédé en 1997). Participe à de nombreuses manifestations à Pétrograd et à Moscou. Dirige un atelier de peinture à Pétrograd. Expose à la Galerie Van Diemen à Berlin.

1923-1924: Poursuivant ses recherches chromatiques, il matérialise son rêve d'unir sons, formes et couleurs en construisant le fameux Piano opto phonique: la frappe des touches déclenche des mouvements de disques colorés. Dispersé après la guerre, il sera reconstitué (il est actuellement conservé au Musée national d'Art moderne à Paris). Donne deux concerts « visualos-colorés » au théâtre Meyerhold et au Bolchoï (Moscou) avec Pauline Boukour (1900-1979) qu'il venait d'épouser.

1925-1939: Quitte l'U.R.S.S. avec sa femme Pauline et son fils Eugène pour la France. Donne un concert optophonique à Paris à Riga et à Berlin. Fonde la première académie optophonique (1927) et poursuit ses travaux de recherches audiovisuelles. Naissance à Paris de son fils Michel (1928-1935). Expose régulièrement au Salon des Indépendants. Naissance à Paris de sa fille Tatiana (1934). Participe à l'Exposition internationale de Paris, aux Réalités Nouvelles à Paris, à l'Exposition des artistes musicalistes à Limoges.Sa SCULPTURE POLYTECHNIQUE provoquera les sarcasmes de la presse (cette sculpture est conservée au Musée national d'Art moderne à Paris)..

Son fils Eugène confronté à des problemes relationnels avec son pere, s'enfuit du domicile familiale en 1936, à l'age de 16 ans. Il découvrira la disparition de son père et retrouvera sa belle mère Pauline Baranoff Rossiné qu'en 1945.

1939-1941: Expérimentateur permanent, il tente d'appliquer l'art des couleurs à l'art militaire par la technique du «camouflage pointilliste» ou procédé "Caméléon, objet d'un accord de commercialisation avec Robert DELAUNAY. Baranoff Rossiné inventa également un "PHOTO CHROMOMETRE" permettant de déterminer les qualités des pierres précieuses.Dans un autre domaine il met au point un appareil de fabrication de stérilisation et de distribution de boissons gazeuses le "MULTIPERCO"qui reçu à l'époque des distinctions techniques.

1942 : Naissance de son fils Dimitri.

1944: Disparaît pendant la guerre.

 

Copyright © Dimitri Baranoff Rossiné 1997 - adherent ADAGP -